Préjudices

D'après l’étude Keep Alert, 41 % des noms de domaine enregistrés appartiennent aux sociétés légitimes.

64 % des noms de domaine accentués détenus par les ayants-droits redirigent vers le site officiel de l’entreprise. Parmi les bons élèves, Noms-Domaines-Accentués.fr peut citer avenuedesbébés.com, barrièrepoker.com, blédina.com, brico-dépôt.net, céréal.eu, crédit-mutuel.com, dompérignon.net, éram.eu, etaphôtel.com, éveiletjeux.com, française-des-jeux.eu, hépar.com, lenôtre.com, moët.com, muséeorsay.net, passeportsanté.net, régilait.net, têtu.com, vente-privée.com…

Les 36 % restant se répartissent quasi équitablement entre les noms de domaine déposés mais inactifs (ex : bolloré.com, chloé.net, crédit-agricole.com, lagardère.com, léquipe.net, loréal.com, téfal.net) ou en attente sur une page de leur bureau d’enregistrement. Il s’agit principalement de « registrars » orientés vers une clientèle entreprise comme Indom (ex : apéricube.eu, bébé9.com, étam.com, hermès.net, okaïdi.com), Mailclub (ex : avène.eu, téoz.eu), Melbourne IT (camaïeu.eu) ou Nameshield (ex : crédit-agricole.eu, loréal.eu).

Les pages d’attente des bureaux d’enregistrement sont aussi utilisées pour des noms de domaine détenus par des tiers illégitimes. Les « registrars » impliqués ont souvent des tarifs plus abordables à l’image de OVH, premier bureau d’enregistrement en volume de .FR gérés, qui abrite gérarddarel.com, légifrance.com ou numérama.com.

GoDaddy, premier « registrar » mondial propose lui une page d’attente composée de liens publicitaires tiers (ex : chausséeauxmoines.com).nom-domaine-idn-page-parking-registrar-godaddy-chauseeauxmoines-point-com

46 % des noms de domaine accentués détenus par des tiers sont configurés sur des pages dites « parking ». Elles renvoient vers des liens commerciaux avec une rémunération au clic pour le cybersquatteur (« Pay Per Click »).
Elles peuvent se présenter de façon classique avec des liens publicitaires renvoyant vers des concurrents (ex : caisse-épargne.net, nouvelles-frontières.com).

nom-domaine-idn-page-parking-caisse-epargne-point-net  nom-domaine-idn-page-parking-operadeparis-point-com

nom-domaine-idn-page-parking-credit-foncier-point-com  nom-domaine-idn-page-parking-nouvelles-frontieres-point-com

D’autres pages parking sont illustrées avec des images en relation avec la marque victime de cybersquatting (ex : allociné.com, bébéconfort.com).

nom-domaine-idn-page-parking-allocine-point-com  nom-domaine-idn-page-parking-bebeconfort-pointcom

nom-domaine-idn-page-parking-lequipe-point-com  nom-domaine-idn-page-parking-numericable-point-net

Le cybersquatting de noms de domaine accentués est-il rentable?
La place de marché dédiée aux noms de domaine Sedo propose des statistiques de visites sur les pages parkings qu’elle fournit.
Les résultats sont contrastés entre wikipédia.com (12 880 visites mensuelles), estéelauder.com (70 visites mensuelles), vélib.com (30 visites) et hardrockcafé.eu (aucune visite mais mis en vente 10 000 €).

nom-domaine-idn-page-parking-seo-esteelauder-point-com  nom-domaine-idn-page-parking-velib-point-com-statistiques-sedo

nom-domaine-idn-page-parking-wikipedia-point-com-statistiques-sedo  nom-domaine-idn-hardrockcafe-point-eu-mis-en-vente

4 % des noms de domaine enregistrés par des tiers sont des pages en construction ou annonçant un site à venir. Le nom de domaine accentué paris-première.com mentionne qu’on retrouvera bientôt sur ce site « tous les bons plans pour vos sorties culturelles et les avant-premières à Paris ».


nom-domaine-idn-paris-premiere-point-com
Une autre partie (14 %) des adresses internet accentuées non détenues par les ayants-droits est constituée de sites actifs.
Le titulaire du nom de domaine contenant un « IDN » apéricube.com explique que « ce site est un espace de communication permettant aux internautes de donner leur avis ». Noms-Domaines-Accentués.fr a constaté le même design minimaliste avec la même mention sur d’autres noms de domaine avec des accents régime-dukan.com et vichy-célestins.com.
Parmi les adresses actives, élysée.com se présente comme « le blog du citoyen inconnu ». france-télécom.com souhaite la « bienvenue sur le blog des ouvriers de france-télécom pour dire tout haut ce que l'on pense tout bas ».
Des tiers légitimes peuvent aussi être titulaires de noms de domaine accentués. koné.com n’est pas l’adresse internet IDN des ascenseurs mais celle du footballeur ivoirien Bakari Koné, ancien joueur champion de France avec l’Olympique de Marseille en 2010. laforêt.com n’est pas le site immobilier mais un autre « consacré à la protection des forêts dans le monde ».


nom-domaine-idn-elysee-point-com  nom-domaine-idn-france-telecom-point-com  

nom-domaine-idn-laforet-point-com

Dernier usage constaté, la redirection vers des sites tiers. Le nom de domaine accentué nestlé.net avec le « é » redirige vers une page Wikipédia traitant du boycott de la société. La version IDN de la société de vente privée showroomprivé.com conduit vers le site de Ebay.fr.  

En cas de préjudices, les marques peuvent engager des procédures de récupération de noms de domaine.

Besoin d'information complémentaire ?
Contactez un expert ProDomaines pour vous conseiller.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···